La réincarnation

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.
Entrez votre adresse email :


La réincarnation constitue en l’obligation jusqu’au 7ème niveau de revenir dans un nouveau corps parfaire son âme.
Cette réincarnation permet à l’âme soit se de racheter, de réparer ou de continuer d’évoluer et parfois les deux bien sur.

Nos guides nous ont expliqué que l’âme ne choisit ni le temps de sa réincarnation, ni les conditions, bien que celles-ci lui sont expliquées. Si une âme candidate à la réincarnation peut éprouver de l’appréhension, il est extrèmement rare que celle-ci refuse sa nouvelle incarnation. Les âmes sont ainsi dans l’acceptation de ce qu’elles vont vivre.

En toute chose le Grand tout décide de ce qu’il y a de mieux pour l’évolution ou le rachat de l’âme. Le libre arbitre terrestre est une notion non négligeable et même essentielle mais qui se vit circonscrite aux besoins évolutifs de l’âme dans cette nouvelle incarnation.

Les âmes peu évoluées se réincarnent souvent rapidement et inversement pour les âmes très évoluées par exemple, ou lorsqu’une âme a vécu son niveau comme un niveau supérieur, le 9ème les fait souvent vivre une vie successive afin de la faire intégrer son niveau plus vite, et parfois une vie plus courte pour intégrer son niveau là-haut plus vite.
Car pour l’âme, ce qui compte c’est ce qu’elle est là-haut, l’objectif n’est pas ce qu’elle vit sur terre mais ce qu’elle atteint et vit la-haut !
Les âmes peu évoluées se réincarnent souvent rapidement et inversement pour les âmes très évoluées par exemple, ou lorsqu’une âme a vécu son niveau comme un niveau supérieur, le 9ème les fait souvent vivre une vie successive afin de la faire intégrer son niveau plus vite, et parfois une vie plus courte pour intégrer son niveau là-haut plus vite.
Car pour l’âme, ce qui compte c’est ce qu’elle est là-haut, l’objectif n’est pas ce qu’elle vit sur terre mais ce qu’elle atteint et vit la-haut !

Pour reprendre les paoles de nos guides, l’âme du Moise terrestre qui se trouve présentement au niveau 6, ne s’est toujours pas réincarné.

Mais il n’y a pas de règles prédéterminées, seul le Grand Tout décide du moment et du contexte ainsi que des objectifs à atteindre et de la mission à accomplir pour l’âme renvoyée sur terre. Il n’y a donc aucune période entre deux réincarnations qui ne soient un dogme ou un critère valable, comme on peut le lire parfois.

Si l’âme une fois sur terre se détourne de cet objectif, elle ne pourra atteindre le niveau supérieur et devra revivre une incarnation de même niveau.

Ce n’est que lorsque l’âme a compris et expérimenté le partage et l’amour pour le grand Tout qu’il est exempté de réincarnation.

D’après nos guides, l’âme ne peut refuser de se réincarner, mais la plupart du temps toutes les âmes sont désireuses de progresser et d’évoluer. 

Les âmes de niveau 1 et 2 doivent se laisser présenter par la lumière pour accepter de tenter l’évolution vers l’amour car souvent elles sont désireuses de retourner sur terre mais par égosime personnel et pour expérimenter leurs pulsions meurtrières.

Comme nous l’ont expliqué nos guides, l’âme qui se réincarne, le fait au moment de la conception de l’enfant, et non à la naissance ou lorsque l’enfant a 5 ans comme le croient certains bouddhistes (choix de l’enfant porteur de la réincarnation du futur Dalai Lama)

Une réincarnation humaine ne peut se faire dans une plante, ou un animal et l’âme humaine ne peut-être rétrogradée de niveau.

Tout comme on ne peut décider d’une nouvelle re-naissance on ne peut décider de l’heure de sa mort, qui est programmée par le grand tout avant même que l’âme n’ait intégrée le corps de l’embryon.
Mettre fin à l’expérience de l’incarnation (que cela soit fait par soi ou demandé à l’autre) avant le moment choisi par le grand tout est souvent source de souffrance là-haut pour l’âme qui ne peut atteindre son niveau initialement prévu et doit attendre d’être “libérée”

Ce sont bien sur vos expériences vécues dans votre dernière vie qui conditionnent ce que vous vivrez dans une prochaine incarnation.
Il n’y a pas de punition en tant que tel, mais si dans une vie, vous avez torturé moralement votre entourage, pour le plaisir de dominer, d’asseoir votre autorité sans compassion, ni partage, vous pourriez vous retrouver dans la vie suivante face à des tentations de domination et de pouvoir qu’il va falloir dépasser, sans quoi vous pourriez subir un certain nombre d’épreuves et de douleurs jusqu’à ce que vous compreniez.

A chaque fois que vous userez ou rêverez de force, de domination et que vous jouirez de vous sentir tout puissant, il vous arrivera quelque chose et rien n’ira dans votre vie.
Le grand tout pourrait décider aussi que vous ne reviviez pour soigner les douleurs de vos anciennes victimes : (un ancien violeur d’enfant qui ira travailler dans un centre pour enfants maltraités par ex)

Certaines peurs, angoisses, souffrances peuvent être ramenées avec vous dans une reincarnation si celles-ci n’ont pas été réglées avant votre dernier passage.
Elles sont parfois à l’origine de maladies, de phobies inexpliquées ou de malformations (soufrance fortement enracinée).
Les malformations, handicaps sont parfois un des éléments d’évolution pour l’âme. Souvent comme nous disent nos guides, un handicap est une sorte d’épreuve pour un rachat, même si pour la conscience humaine d’une mère, ce n’est qu’injustice et incompréhension. 
Ce n’est parfois même pas un des éléments d’évolution de l’enfant mais celui de la mère ou du père.

Ex : un enfant de niveau 1 ou 2 qui né dans une famille dont le couple rejette (ou a rejetté dans une autre vie) tout ce qui n’est pas eux ou qui juge les erreurs des autres. Ils vont se retrouver dans la position de devoir aimer, soutenir, supporter le regard des autres par rapport à un être qui serait rejeté par les autres (meurtrier, pédophile etc…)

Certains événements (décès, souffrance, accident, pertes, violence) sont rarement bien vécues par les entités incarnées (et on les comprend) qui ont complètement oublié le pourquoi de leur venue et ne sont pas plus au courant de ceux de leurs proches. Mais tout cela est rarement le fruit du hasard et fait partie d’un dessein parfois difficilement préhensible pour l’homme sur terre.
D’ailleurs le fait de comprendre que tout est “dessein” n’exclue pas la souffrance inévitable et cette souffrance est d’ailleurs aussi souvent le tremplin d’une évolution.

Pourquoi l’homme en est-il réduit à devoir souffrir pour comprendre? Je me pose souvent la question. Pour comprendre par l’expérience? 
Pour apprendre à la dépasser? pour en faire le terreau de fleurs plus belles encore ? Pour la conjurer et ne voir que la joie en toute chose ? Parce que l’homme ne fait attention et ne comprend les autres que lorsqu’il a lui même souffert de la même chose?

Sainte thérèse de Lisieux (dans l’histoire d’une âme) remerciait le Grand tout de la souffrance qui lui était infligée, car elle pouvait mieux communier avec la souffrance humaine et encore plus aimer l’humanité et l’homme.

réincarnation

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »